Cancer de la prostate

Cancer de la prostate

Résultats cliniques

Une étude de Phase IIa de l'inécalcitol chez 54 patients atteints de cancer de la prostate résistant à la castration a été effectuée dans cinq centres en France, et coordonnée par le Service d'oncologie de l'Hôpital Georges Pompidou à Paris. Cette étude visait à identifier la dose maximale tolérée (DMT) de l'inécalcitol à utiliser en association avec la chimiothérapie de référence, le docetaxel (Taxotère®).

Outre une très bonne tolérance à la DMT de 4mg/jour, l'inécalcitol en association avec le Taxotère® a montré une forte présomption d'efficacité avec 85% des patients qui ont vu leurs taux de PSA (antigène spécifique de la prostate – un marqueur de diagnostic de la maladie et de réponse au traitement) diminuer d'au moins 30% durant les 3 premiers mois du traitement. A titre de comparaison, les études utilisées pour l'enregistrement du Taxotère® ont rapporté que 67% des patients traités avec le Taxotère® seul voient leur taux de PSA diminuer selon les mêmes critères. De plus, ce niveau de réponse est bien supérieur à ceux publiés pour d'autres produits testés en association avec le Taxotère® pour le cancer de la prostate hormono-résistant.